Le mensonge de Zahid Al-Kawthari sur l’Imam Abou Ash-Shaykh

Shaykh Shams Al-Afghani dit dans son “Al-Matouridiyah” vol 2 p 258 :

“Al-Imam Abou ‘Ubayd Al-Qasim ibn Salam (d224) dit et il est parmi les grands des Ahnaf selon les adeptes de Al-Kawthari (voir “Fiqh Ahlil ‘Iraq p 64), concernant les Ahadith sur les Attributs tels voir (Allah), (Son) sourire, le fait de mettre (Son) pied sur l’enfer et autres… :

« Ces Ahadith sont authentiques, les gens du Hadith les ont rapportés les uns des autres, et ils sont pour nous la vérité à propos duquel il n’y a pas de doutes, mais si on nous demande : comment met-Il Son pied ? Comment sourit-Il ? Nous répondons : Nous ne faisons pas le Tafsir de cela, et nous n’avons entendu personne faire le Tafsir de cela (Tr : c’est-à-dire un Tafsir niant le sens littéral et réel par un interpolation vers un sens métaphorique) »

Shaykh Shams mentionna que cela est rapporté par Ad-Daraqoutni dans son livre « As-Sifat » p 68-69 avec une chaîne authentique, aussi par Al-Bayhaqi dans son livre « Asma wa Sifat » p 355 avec une chaîne comportant Abou Ash-Shaykh ‘Abdoullah ibn Mouhammad Al-Asbahani (m 369)

Ensuite Shaykh Shams dit: “Al-Kawthari ne pus trouvé aucun défaut au sujet des narrateurs de cette chaîne excepté qu’il critiqua cet Imam (Abou Ash-Shaykh) Al-Asbahani et il dit :

« Il est Moutakallam fihi (on a parlé à son sujet) et Hafiz Abou Ahmad Al-‘Asal de son pays l’a affaiblit, et il penche vers le Tajsim (anthropomorphisme) »

Voir « Tanib » de Al-Kawthari p 102, « Tabdid Az-Zulam » p 180 et ses notes sur « Asma wa Sifat » p 242, 355, 428.

Et il ajouta : « Le Tawthiq (fait de déclarer un narrateur comme étant Thiqah, précis) de personnes similaires à Abou Ash-Shaykh, Abou Nou’aym, Al-Bayhaqi et Al-Khatib n’est pas accepté du fait de leur fort Ta’assoub (parti pris) et celui qui manque d’une chose ne peut l’a donnée, et ils figurent parmi les gens qui se basent sur des narrations de menteurs tout en sachant qu’ils sont menteurs, voir « At-Tarhib » p 303, 334 »

Je dis : en ce qui concerne sa parole « Moutakallam fihi » bien que c’est un mensonge, ce ne constitue pas un Jarh, pour combien d’Imams de l’Islam on a parlé à leurs sujets, et parmi leur leader est Imam Abou Hanifah, et combien d’individus ont été sujets de paroles dans « Al-Mizan », « Al-Lisan » et Az-Zahabi a un livre intitulé “Zikr Asma man Toukulima fihi wa huwa Mouwathaq” (mention des noms de ceux sur lesquels on a parlé et ils sont Thiqah)

Pour ce qui est de son affirmation que Al-‘Asal l’a affaiblit, ceci est un mensonge clair, et j’ai fait des efforts personnels pour rechercher et investiguer cela, et je ne pus trouvé cela, et beaucoup de grands savants avant moi se sont fatigués en essayant de trouvé cela, comme le Zahabi de nos temps ‘Allamah Al-Mou’allimi, le Mouhadith Al-Albani, Shaykh Soulayman As-Sani’, Shaykh Mouhammad Nasif, ils ne purent pas trouvé son affaiblissement par Al-‘Asal.

Et Al-Kawthari a caché la référence, plutôt Shaykh Soulayman As-Sani’ a rencontré Al-Kawthari à plusieurs reprises et lui a demandé les références de cette parole et il ne pus obtenir de réponse. Et tous ces savants sont d’accord sur le fait que Al-Kawthari invente des mensonges et trompe, voir “At-Tankil” v 1 p 308-309, et l’introduction du Tahqiq (vérification) de Shaykh Radhaullah Al-Moubarakpouri du livre “Al-‘Azamah” de Abou Ash-Shaykh p 94-97, et ceci est d’un angle.

D’un autre angle, certainement les Imams du Jarh et Ta’dil et les gens de ce domaine et de grande érudition sont d’accord sur le fait de déclarer Abou Ash-Shaykh comme étant Thiqah (précis), et qu’il est parmi les Thiqat, digne de confiance et grands Houfaz de grande précision, sources de véracité, Mousnid et pieux. Voir “Al-Ansab” vol 4/285, “Al-Loubab” vol 1 p 404, “As-Sayr” vol 16 p 278-279, “Al-‘Ibr” vol 2 p 132, “Tazkiratul Houfaz” vol 3 p 945-946, voir l’introduction of Radhaullah Al-Moubarakpouri du livre “Al-Azamah” de Abou Ash-Shaykh 78-79, 94-97.

D’un troisième angle: Abou Ash-Shaykh n’est définitivement pas mentionné dans les livres des narrateurs faibles, ni dans ceux sur lesquelles on a parlé alors qu’ils sont Thiqah, nous ne pouvons trouver sa mention dans “Al-Mizan”, ni dans “Al-Lisan” ni dans “Zikr Asma man Toukulima fihi wa huwa Mouwathaq” (mention des noms de ceux sur lesquels on a parlé et ils sont Thiqah) malgré le fit que des personnes comme Abou Shihab Az-Zouhri, Hamad ibn Salamah, ‘Ali ibn Ja’d et d’autres y ont été mentionnées (c’est-à-dire qu’ils ont été critiqué faussement).

Et tout ceci et des choses similaires montrent les mensonges de Al-Kawthari, ses tromperies et sa chute de l’intégrité religieuse et de la confiance. Comment peut-il être possible pour l’aventureux al-Binnori Ad-Déobandi Al-Kawthari de louer Al-Kawthari avec mensonges et un faux témoignage ?

(Il dit dans l’introduction de « Al-Maqalat » de Al-Kawthari que Al-Kawthari est précautionneux, attentionné dans les citations et précis…lui trouvez-vous des bévues (en citant)?…et ils ne purent trouvé aucun manque en lui dans la narration ou compréhension…vous ne trouverez aucune dureté dans son épée, ni aucun défaut dans sa générosité… »)

En ce qui concerne sa parole « et il penche vers le Tajsim (anthropomorphisme) » alors ceci est l’avis des Jahmiyah, leur réalité, et leur leader est Al-Kawthari. Autrement Abou Ash-Shaykh est Salafi dans sa croyance et parmi les Imams des Ahlus Sounnah. Az-Zahabi dit : « Une personne de la Sounnah et du suivie (Itba’), si seulement il n’avait pas remplis ses livres de narrations très faibles » voir Syar vol 1 p 279, voir les détails de l’introduction de « Al-‘Azamah » de Shaykh Radha Ullah Al-Mubarakpouri. Et ceci n’est pas surprenant de la part de Al-Kawthari comme il, selon sa vilaine habitude héritée, impute à beaucoup d’Imams de l’Islam l’idolâtrie, mécréance, le polythéisme, alors que dire du Tajsim ? Et ceci a précédé dans le vol 1 p 344-359.

Pour ce qui est de sa parole: “ Le Tawthiq (fait de déclarer un narrateur comme étant Thiqah, précis) de personnes similaires à Abou Ash-Shaykh… n’est pas accepté » alors elle n’est pas acceptée car les Imams de l’Islam ont en effet accepté ses paroles dans le Jarh wa Ta’dil, et ses paroles sont répandus dans les livres de Jarh wa Ta’dil, plutôt Abou Ash-Shaykh est parmi les plus grands Imams du Jarh wa Ta’dil, et c’est pourquoi Az-Zahabi le mentionna dans son « Zikr man Yu’tamadu Qawluhu fi Jarh wa Ta’dil » (mention de ceux dont la parole est prise en compte dans le Jarh wa Ta’dil) p 195 et de même As-Sakhawi dans « Al-Mutakalimun fi Rijal » (Ceux qui parlent sur les narrateurs) p 104 et ces deux (livres) sont dans (le recueil) « Arba’u Rasail fi ‘Ulum Al-Hadith » (quatre essais concernant la science du Hadith) et ils sont tous avec la vérification de Abou Ghuddah Al-Kawthari, et il garda le silence sur cela (parole de Az-Zahabi et As-Sakhawi), et As-Sakhawi le mentionna aussi parmi les Imams du Jarh wa Ta’dil dans « I’lan bi Tawbikh » p 346, voir aussi « Ilm At-Tarikh indal Muslimin » de l’orientaliste Frantz Rosenthal et sa traduction en arabe du Dr Salih Ahmad p 714, et ceci constitue une leçon pour Al-Kawthariyah, Ad-Deobandiyah, et adeptes de Abou Ghuddah.

Et si les Jahmiyah et leurs leaders n’acceptent pas le Tawthiq des Imams de l’Islam comme Abou Ash-Shaykh, Abou Nou’aym et Al-Khatib, alors que les Imams du Jarh wa Ta’dil parmi les Ahlus Sounnah se reposent sur leurs paroles, quel tort peuvent-ils apporter aux Ahlus Sounnah ?…

Et ce qui est choquant de la part de Al-Kawthari est qu’il mentionne ici la critique de Al-‘Asal sur Abou Ash-Shaykh, avec la fabrication de Al-Kawthari, mais Al-Kawthari dans d’autres endroits critique la religion de Hafiz Al-‘Asal et sa croyance et le compte parmi les Mujassimah et Mushabbihah (anthropomorphistes), voir l’introduction de Al-Kawthari de « Asma wa Sifat » de Al-Bayhaqi. On dit aux gens semblable à Al-Kawthari : « S’ils entendent la vérité, ils la cachent, s’ils entendent le mal, ils le propagent, et s’ils ne l’entendent pas alors ils l’inventent »

C’est pourquoi vous verrez que Al-Kawthari critique Abou Ash-Shaykh mais dans d’autres endroits il se repose sur sa parole et se base sur lui à cause du désir de son âme. Voir « Tanib » de Al-Kawthari p 86-87 et ceci est un honteuse contradiction et un clair Idhtirab.

Pour ce qui est de sa parole : « leur fort Ta’assoub (parti pris) » alors Al-Kawthari a une plus grande part dans cela, et mérite plus cela jusqu’au point d’être surnommé « Majnun Abi Hanifah » (le fou à propos de Abou Hanifah) et ceci a précédé dans le vol 1 p 400-401…

Alors que pour Abou Ash-Shaykh, personne (parmi les savants) n’a dit qu’il était Mouta’assib, alors que dire du fait d’avoir un fort Ta’assoub.

Fin des paroles de Shaykh Shams Al-Afghani.

Shaykh Al-Mou’alimi mentionna dans son “Tankil” vol 1 p 309 qu’il avait écrit à des gens de science au sujet de la référence de Al-Kawthari sur l’affaiblissement de Abou Ash-Shaykh par Hafiz Al-‘Asal, et il n’obtint aucune réponse excepté que l’un d’eux avait rencontré Al-Kawthari.

Et Shaykh Al-Albani dit que Shaykh Al-Mou’alimi ne mentionna pas le résultat de cette rencontre avec Al-Kawthari, alors Shaykh Al-Albani écrivit à Shakh Muhammad Nasif à ce sujet et Shaykh Nasif écrivit à Shaykh Sulayman As-Sani’, membre de Majlis Shura à Makkah Mukarramah et ancien directeur de Maktabah Al-Haram Al-Makki.

Et Shaykh As-Sani’ écrivit en réponse comme indiqué par Shaykh Al-Albani dans ses notes sur « Tali’ah » de Shaykh Al-Mou’allimi :

« Ma réponse à ce sujet est que j’ai rencontré Al-Kawthari à plusieurs reprises dans sa maison en Egypte à cette époque et je lui ai demandé à propos de cela (référence), et je ne pus obtenir de résultat de sa part, et s’il était véridique dans ce qu’il attribuait à Abou Ahmad Al-‘Asal, il aurait clarifié cela lorsque je lui avait demandé cela, et ce qui me semble apparent est que cet individu (Al-Kawthari) invente des mensonges et trompe, comme Shaykh ‘AbrourRahman (Al-Mou’allimi) a rendu cela claire dans son « Tali’ah » et « At-Tankil » Fin de la citation de Shaykh As-Sani indiquée par Shaykh Al-Albani.

Donc cela montre la fiabilité de Abou Ghuddah et Yusul Al-Binnori.

Comment peut-on recommander un menteur comme Al-Kawthari?

Et il est difficile que les paroles de Al-Mou’allimi restent cacher à ces gens, car le livre « Tankil » était réputé auprès des gens de science, et il est difficile pour les adeptes de Al-Kawthari de ne pas jeté un coup d’œil dessus ?

Les attaques injustes de Al-Kawthari sur les Muhadiths qui ont critiqué Imam Abou Hanifah ou on rapporté des narrations le critiquant.

Al-Mou’allimi dans son “At-Tankil” v 1 p 373 cita d’après “Tarikh Baghdad” v 13 p 386 selon la voie de Ibrahim ibn Sa’id Al-Johari ensuite la voie de ‘Amr ibn ‘Ali (ibn Bahr Abou Hafs Al-Falas) rapportant tous deux: J’ai entendu Mou’az ibn Mou’az dire: J’ai entendu Soufyan Ath-Thawri dire: “On a demandé à deux reprises à Abou Hanifah de se repentir du Kufr (Istitabah : et s’il refusait, il aurait été tué) »

Al-Kawthari essaya d’affaiblir cette narration authentique disant que ‘Amr ibn ‘Ali ibn Bahr Abou Hafs Al-Falas « avait un fort Ta’assoub et une grande opposition aux gens de Koufah »

Al-Mou’allimi répondit: “Je ne le connais pas comme étant Mouta’assib, et même si cela était connu, cela ne serait pas un défaut (dans le fait d’accepter) cette narration car il est établi qu’il est décrit comme étant Thiqah et avec Amanah, et ce récit (concernant Abou Hanifah) est fameux, plutôt Moutawatir et véridique. »

Shaykh Al-Albani écrivit en notes sur Hafiz Al-Falas: “Il est parmi les Thiqah et Thabat, Hufaz, Az-Zahabi l’a incorporé dans son « Tazkirah » et l’a décrit en disant : « …Al-Hafiz Al-Imam Ath-Thabat l’une des plus grands personnalités… » Et Al-Hafiz dit dans « At-Taqrib » : « Thiqah Hafiz »

Donc on voit l’état de Al-Kawthari, au lieu d’accepter la vérité, qui est qu’un grand Imam reste humain et peut se tromper, Al-Kawthari dément ce qui est rapporté de façon Moutawatir et attaque les grands Imams et Hufaz les accusant d’être Mouta’assib, Mujassim et autres insultes, et les informations ci-dessous sont tirées de « Tankil »

Al-Kawthari attaqua Imam Al-Boukari et après avoir cité les paroles de Al-Boukhari concernant Abou Hanifah : « Sakatou ‘Anhu » (et ses paroles sont parmi les Jarh les plus sévères d’après Al-Boukhari, et cela signifie que les Ahlul Hadith ont abandonné les narrations de Abou Hanifah) et de même Al-Boukhari dit qu’ils ont abandonné le Ray de Abou Hanifah.

Al-Kawthari attaque l’Emir Al-Mouminin fil Hadith disant: “Celui qui se détourne de lui (Abou Hanifah) est soit un Khariji louant les gens similaires à ‘Imran ibn Hatan et Hourayz ibn ‘Uthman ou soit un Mou’tazili croyant en l’état parmi les deux états.”

Al-Mou’allimi répondit que les Ahlul Hadith sont d’accords sur le fait que ces deux narrateurs Kharijis sont parmi les plus sincères dans la narration. Al-Boukhari dit dans son « Tarikh » que Hourayz abandonna la croyance des Khawarijs, et al-Boukhari ne fit pas d’Ihtijaj avec ‘Imran, il vint seulement comme Moutaba’ah sur un Hadith (signifiant comme narration supportant une autres, et Al-Boukhari ne se base pas seulement sur lui pour justifier un point)

Cependant Al-Kawthari inféra que Imam Al-Boukhari était un Khawarij louant d’autres Khariji…Al-Mou’alimi cita de Hafiz Al-Khafaf que quiconque dit quoi que se soit contre Imam Al-Boukhari, alors il a des milliers et milliers de malédictions de ma part.

Aussi Al-Kawthari dit que la raison du fait d’abandonner Abou Hanifah ne fut pas mentionné par Al-Boukhari, donc on ne peut accepter son Jarh, alors que de nombreux Hufaz ont clairement mentionné les raisons : faible mémoire, mélanger, commettre trop d’erreurs.

Et ce qui est étrange est que al-Kawthari a affaiblit Muhammad ibn Isma’il Abou Isma’il At-Tirmidhi (il n’est pas l’auteur des Sunnan) du fait que la parole de ibn Abi Hatim : « Ils ont parlé sur lui » et Al-Mou’allimi répondit que ibn Abi Hatim ne mentionna pas qui étaient ces gens qui avaient parlé à son sujet et quelle était la raison, alors que An-Nassa’i, Maslamah, Ad-Daraqoutni et d’autres l’ont déclaré Thiqah. Shaykh Al-Albani dit que Az-Zahabi dit dans son « Tazkirah » : « Hafiz Kabir Thiqah, Khatib dit qu’il est Mutqin (fiable) »…Et Hafiz ibn Hajar dit dans son « Taqrib » : « Thiqah Hafiz et les paroles de ibn Abi Hatim ne sont pas détaillées. »

Et Al-Kawthari affaiblit Abou Isma’il At-Tirmidhi car il était parmi les narrateurs dans “Tarikh Baghdad” de Khatib citant que Soufyan et Al-Awza’i ont dit que nul ne fut né dans l’Islam étant plus dangereux que Abou Hanifah, et il est aussi le narrateur de la narration de Abdullah ibnul Moubarak disant que quiconque regarde le livre Hyal (ruses) de Abou Hanifah, il rendra Halal ce qu’Allah a rendu Haram.

Donc pour défendre son Imam, Al-Kawthari n’eu aucune honte d’attaquer les grands Houfaz. En ce qui concerne Abou Hanifah, « Ils l’ont abandonné » n’est pas détaillé, mais pour Abou Isma’il At-Tirmidhi « Ils ont parlé sur lui » est suffisant pour rejeter sa narration contre Abou Hanifah. Donc Al-Kawthari est quelqu’un qui joue avec la religion d’Allah, il ne suit aucune règle, plutôt il est fou et enragé et défendre à tout prix Abou Hanifah est son seul but.

De même pour ce qui est de Ahmad ibnul Hassan ibn Jundub Abul Hassan At-Tirmidhi (autre que l’auteur des Sunnan), l’un des compagnons de Imam Ahmad, et il cita la narration d’après Ahmad contre Abou Hanifah, et Al-Kawthari rejeta cela disant : « Son Ta’assoub pour Abdoullah ibn Ahmad n’était pas faible… »

Donc Al-Kawthari ne pus rien trouver contre ce noble Imam, alors il inventa de lui-même qu’il était Mouta’assib. Pourquoi Al-Kawthari n’accepte t’il pas la vérité : Imam Abou Hanifah fut très critiqué par Ahmad ibn Hambal, Al-Boukhari, Al-Humaydi, Soufyan Ath-Thawri, Soufyan ibn ‘Uyaynah, Al-Awza’i et bien d’autres ?

De même pour Ahmad ibn Muhammad ibnul Hajjaj Abou Bakr Al-Marwazi qui rapporta dans « Tarikh Baghdad » d’après Imam Ahmad qu’il dit : « Abou Hanifah est pire que ‘Amr ibn Ubayd (un Mou’tazili) pour les Musulmans, car il avait des compagnons »

Et Al-Kawthari ne pus trouvé aucun défaut, alors il attaqua honteusement la croyance de Al-Marwazi disant que Al-Marwazi dit que le Prophète (saw) va s’asseoir à coté d’Allah dans Maqam Al-Mahmoud, et Al-Kawthari accusa ainsi Al-Marwazi de Tajsim.

Al-Kawthari critiqua Ali ibnul Madini car il avait dit sous compulsion que le Quran était crée lors de l’épreuve de ibn Abi Duwad et Bishr Al-Marisi. Et la seule raison pour cette honteuse attaque est que Al-Kawthari ne pus supporté l’affaiblissement de Abou Hanifah par ibnul Madini.

Al-Kawthari attaqua Ad-Daraqoutni disant qu’il avait une croyance erronée, il accusa Abou Ash-Shaykh de Tajsim, de même que Nou’aym ibn Hammad et Sa’id ibn ‘Uthman Ad-Darimi, ibn Khuzaymah et beaucoup d’autres.

Il accusa Hafiz Al-‘Uqayli d’être « un Mouta’assib Al-Khasir (perdant) »

Il critiqua la croyance de ibn Abi Hatim, accusa ibn Battah Al-Akbari d’être parmi les Hashwiyah. Il cita la honteuse insulte de Asbagh ibn Khalil contre le « Mousannaf » de ibn Abi Shaybah.

Concernant Da’laj ibn Ahmad As-Sijzi, qui fut déclaré Thiqah par Al-Khatib, Ad-Daraqoutni, Az-Zahabi l’incorpora dans son « Tazkirah », Al-Kawthari l’accusa d’avoir la croyance du Tashbih (anthropomorphisme) et d’être Mouta’assib.

Aboul Qasim Al-Baghawi est par agreement un Thiqah, et Al-Kawthari l’a accusé de mentir car cet Imam a rapporté une narration dans laquelle Abou Hanifah disait que le Quran était crée.

Al-Kawthari attaqua le grand Imam Al-Humaydi et l’accusa d’être Mouta’assib et Mudhtarib (contradictoire).

De même ce Dajjal de Kawthari accusa Zakariya ibn Yahya As-Saji d’être Mouta’assib.

Cet individu ignoble attaqua Hafiz ibn ‘Adi disant qu’il manquait de Fiqh et langage Arabe, et avait un grande langue sur Abou Hanifah et ses étudiants.

Cet égaré de Al-Kawthari attaqua le disciple de ibn ‘Adi, ‘Abdullah ibn Muhammad ibn Sayar Al-Farhiani, aussi dit « Farhazani ». Ce dernier rapporta une narration dans « Tarikh Baghdad » que les Imams maudissait About Foulan (untel) sur le minbar de Damas et Al-Farhyani dit qu’il s’agissait de Abou Hanifah (c’est-à-dire qu’il était maudit par les Imams de Damas).

Al-Kawthari ne pus trouvé de défauts, alors il attaqua la croyance de Al-Farhyani et l’appela “Khabis (vil)” alors que Az-Zahabi dit a propose de cet Imam dans son “Tazkirah”: Al-Hafiz Al-Imam Ath-Thiqah.

Il accusa Muhammad ibn ‘Abdillah ibn Ibrahim Abou Bakr Ash-Shafi’i d’être Mout’assib, et qu’il rapportait des narrations contenant des menteurs et inconnus pour attaquer Abou Hanifah, alors que Al-Mou’allimi répondit qu’il n’y a qu’un seul narrateur qui est dit être un menteur d’après certain alors que d’autres l’ont déclaré Thiqah et deux inconnus, et toutes les autres narrations dans « Tarikh » de Khatib sont de nerrateurs fameux et Thiqah, et cet Imam n’est pas connu pour être Mouta’assib.

Al-Kawthati rejeta une narration comportant Hafiz Abdul Mumin Khalf Abou Ya’la At-Tamimi An-Nasafi critiquant le disciple de Abou Hanifah, Hassan ibn Zyad Al-Lului, disant : « On ne peut lui faire confiance car il était Zahiri et avait une grande langue contre les gens du Qiyas »

Et Al-Mou’allimi réfuta cela disant que si quelqu’un est Thiqah, alors sa narration est acceptée, et l’opposition de Madhab n’entraîne pas le rejet de la narration, et ceci est contre les règles.

Al-Kawthari joue avec la religion d’Allah, dans le même livre « At-Tanib », il déclare Muhammad ibn Abi Shaybah comme étant un menteur, et il ose critiquer Hafiz Muhammad ibn ‘Abdillah ibn Sulayman Al-Hadhrami prétextant que Muhammad ibn Bai Shaybah parla contre lui.

Donc on voit l’hypocrisie claire de Al-Kawthari, il considère Muhammad ibn Abi Shaybah comme un menteur, et en même temps se base sur lui pour affaiblir un autre Imam, et Al-Mou’allimi a prouvé que Muhammad ibn Abi Shaybah n’est pas un menteur, plutôt un Thiqah.

Shaykh Rais Nadwi, Mufti et Muhadith de Jamiah Salafiyah Banaris en Inde a écrit dans son vol 5 de « Lamhat » que Imam Al-Boukhari a rapporté vol 1 p 249 de son « Tarikh » d’après ‘AbdurRahman ibn Shaybah qui est Thiqah et un narrateur du Sahih Al-Boukhari, d’après Muhammad ibn Maslamah, compagnon de Imam Malik, disant que Abou Hanifah était un Dajjal parmi les Dajjals.

Al-Kawthari dit que Muhammad ibn Maslamah était inconnu, alors qu’il fut déclaré comme Thiqah par Abou Hatim Ar-Razi et d’autres, voir « Intiqa » de ibn Abdil Barr pour les détails.

Al-Fazari est parmi les narrateurs dans « Tarikh Baghdad » des paroles de Al-Awza’i et Soufyan Ath-Thawri dans lesquelles ils attaquent Abou Hanifah avec des paroles très fortes.

Al-Kawthari dit que Al-Fazari était un ennemi de Abou Hanifah car son frères était mort en combattant les dirigeants suite à une Fatwa de Abou Hanifah (disant de combattre les dirigeants), et Ibn Sa’d, ibn Qoutaybah et Ibn Nadim l’ont affaiblit disant qu’il commettait trop d’erreurs.

En premier lieu, l’animosité, si elle est établit, n’entraîne pas le rejet de la narration d’un Thiqah, car il ne ment pas.

Al-Mou’allimi dit que ibn Qoutaybah et ibn Nadim ne sont pas des spécialistes des narrateurs, Ibn Qoutaybah est un savant de la langue, littérature, et ibn Nadim est un Rafidi connaissant les noms des livres et il prend ses paroles de ibn Sa’d.

Et ibn Sa’d est Muhammad ibn Sa’d ibn Mani’ le copiste de Al-Waqidi, et il n’est pas un tel spécialiste des narrateurs pour que l’on accepte sa critique des gens agrées pour être Thiqah, et dans la majorité de ses paroles, il suit son Shaykh Al-Waqidi qui est faible et non fiable.

Hafiz ibn Hajar dit dans son introduction de « Fath ul Bari » concernant ‘AbudrRahman ibn Shurayh : « Ibn Sa’d fit du Shuzuz (opposa les gens fiables) en disant Munkar ul Hadith, et personne ne considère ibn Sa’d dans cela car il se repose majoritairement sur Al-Waqidi qui n’est pas fiable »

Concernant Muharib ibn Dathar, Ibn Hajar dit: “Ibn Sa’d dit: “Ils ne font pas l’Ihitijaj avec lui (ne sa base pas sur lui) »…mais ibn Sa’d fait le Taqlid de Al-Waqidi »

Et de même pour d’autres narrateurs.

Ce qui est surprenant est que lorsque ibnul Madini dit que Abou Hanifah rapporta 50 Hadiths et se trompa dedans, Al-Kawthari objecta disant que ‘Ali ibnul Madini n’a pas montré d’exemple de ces erreurs, donc il n’y a pas de besoin de répondre, et ceci est un Jarh Ghayr Moufassar (non détaillée).

Lorsque Abou Dawoud dit que Abou Hanifah se trompa dans la moitié de ce qu’il avait rapporté, Al-Kawthari dit que ceci ne vaut pas la peine d’être répondu car Abou Dawoud ne mentionna pas dans quel hadith il s’était trompé et quel genre d’erreur il avait commis.

Mais pour Al-Fazari, Al-Kawthari prend la parole de ibn Sa’d, ibn Qoutaybah dont les paroles ne sont pas prises en compte lorsqu’elles opposent les Imams du Jarh wa ta’dil, alors qu’ils n’ont pas cite d’exemple des erreurs de Al-Fazari.

Voici ce que les Imams du jarh wa Ta’dil dissent:

Ibn Ma’in: Thiaqh Thiaqh
Abou Hatim: Thiqah Mamun Al-Imam
An-Nasa’i: Thiqah Mamun un des Imams
Al-Boukhari et Muslim se sont bases sur lui dans leur “Sahih”.

Ibn Al-Mubarak dit: Je n’ai pas vu un home plus Faqih que Abou Ishaq Al-Fazari.

Abdullah ibn Dawud Al-Khuraybi dit: Je préfère la parole de Abou Ishaq à celle de Ibrahim An-Nakh’i.

Et de même Ibn ‘Uyaynah, Ash-Shafi’i et d’autres le louèrent. Donc déclarer cet Imam comme étant faible d’après la parole Shaz de ibn Sa’d, ceci est le Ta’assoub de Al-Kawthari, spécialement lorsque Ibn Sa’d déclare aussi Abou Hanifah comme faible dans le Hadith, et Al-Kawthari n’accepte pas cela.

Al-Kawthari et l’altération des paroles de savants du Jarh wa Ta’dil

Dans son “Tali’ah At-Tankil”, Al-Mou’allimi mentionna des exemples d’altérations de la part de Zahid Al-Kawthari des paroles des Imams du Jarh wa Ta’dil, et voici deux exemples :

Concernant Ahmad ibn Kamil, Al-Kawthari écrit p 43: « Ad-Daraqoutni dit à son sujet: “Parfois il rapporte ce qu’il ne possède pas” comme mentionné par Al-Khatib. »

Alors que la parole de Ad-Daraqoutni rapporté par Al-Khatib dans « Tarikh Baghdad » est : « Parfois il rapporte ce qu’il ne possède pas dans son livre »

Et cette addition enlève tout blâme, car ne pas avoir un Hadith dans son livre ne signifie pas qu’il ne le possède pas dans sa mémoire.

En ce qui concerne Muhammad ibn Ahmad Al-Hukaymi, Al-Kawthari dit p 114: “Al-Barqani dit: Il y a des Manakir dans son Hadith”

Alors que la parole de Al-Barqani comme cité dans « Tarikh Baghdad” et “Al-Lisan » est : « Thiqah excepté qu’il rapporte des Manakir »

Et ceci est une différence claire car ce que Al-Kawthari cite tend à être un Jarh et que son auteur est le responsable de ces Manakirs, alors que dire que quelqu’un est Thiqah mais rapporte des Manakirs, cela clarifie qu’il n’est pas l’auteur de ces Manakirs mais était laxiste dans le fait de les rapporter.

Donc les tromperies de Zahid Al-Kawthari sont claires, cet home est un pure Jahmi accusant les Salaf de Tajsim, in Mouta’assib Hanafi accusant les Imams des Ahlul Hadith d’être Mouta’assib dans leur critique de Imam Abou Hanifah.

Et malgré cette honteuse attaque de al-Kawthari sur les Salaf, on constate que les Déobandis et adeptes de Abou Ghuddah le louent considérablement, recommandent ses écrits accusant les Salafs de Tajsim et autres…donc il ont ainsi leur part dans les crimes de Zahid Al-Kawthari.

Ahmad ibn Siddiq Al-Ghumari, bien qu’étant disciple de Al-Kawthari, au moins eu une conscience et ne pus supporter les mensonges et traficotages de Al-Kawthari, et il rédigea un livre intitulé « Bayan Al-Kazib Al-Muftari Muhammad Zahid Al-Kawthari aw Radul Kawthari ‘ala Al-Kawthari » et même son disciple Mahmoud Sa’id Mamdouh Ash-Shafi’i ne resta insensible à cela et écrivit aussi un livre contre Al-Kawthari comme mentionné par Shaykh Shams Al-Afghani dans son « Matouridiyah ».

Alors que Abou Ghuddah et les Déobandis n’ont pas cette conscience, que dire des mensonges et tromperies de Al-Kawthari, ils vont recommander les écrits de ce Dajjal. Tous des Mouta’assib Hanafis qui n’acceptent pas la vérité que Abou Hanifah fut critiqué par de nombreux Salafs, et cela n’a rien de choquant, car Imam Abou Hanifah est un homme qui peut commettre de grandes erreurs.

Al-Kawthari et le Hadith fabriqué disant que Abou Hanifah est la lampe de cette communauté

‘Allamah ‘AbdurRahman ibn Yahya Al-Mu’alimi a écrit dans son « Tankil » v 1 p 446 :

“Muhammad ibn Sa’id Al-Boriqi, dans “Tarikh Baghdad” v 13/335 d’après sa voie: “Sulayman ibn Jabir ibn Sulayman ibn Yasir ibn Jabir nous rapporta: Bishr ibn Yahya nous rapporta, il dit: Fadl ibn Musa As-Sinani nous informa d’après Muhammad ibn ‘Amr d’après Abou Salamah d’après Abou Hurayrah d’après le Messager d’Allah (saw):

“Sûrement il y aura un homme dans ma communauté, son nom sera An-Nu’man et son surnom Abou Hanifah et il sera la lampe de ma communauté, il sera la lampe de ma communauté »

Al-Kahtib dit: “Ce Hadith est fabriqué, Al-Boriqi est seul dans le fait de le rapporté, et nous avons détaillé sa condition précédemment » signifiant dans son « “Tarikh » v 5 p 308-309 et il y a ici d’après Hamzah As-Suhaymi : « Muhammad ibn Sa’id Al-Boriqi est un menteur… » et d’après Hakim : « Cet Al-Boriqi a en effet fabriqué tellement de Manakirs d’après les gens Thiqah que nous ne pouvons les compter et il propagea sa narration… : il y aura un homme dans ma communauté dont le nom sera Abou Hanifah et il sera la lampe de ma communauté » et c’est ainsi qu’il rapporta cela dans le pays du Khorasan et par la suite en Irak il ajouta avec son Isnad : « Et il y aura un homme dans ma communauté appelé Muhammad ibn Idris et sa Fitnah sera plus nuisible que celle d’Iblis » et Al-Khatib mentionna d’autres parmi ses Manakirs.

Ustaz (Al-Kawthari) dit p 30 (de son “Tanib ul Khatib”) : « Al-Badr Al-‘Ayni a rassemblé ses différentes voies dans son « Tarikh Al-Kabir » et il est difficile de juger qu’elle (cette narration) est fabriquée avec la présence de ces nombreuses voies, et il dit : « Et ce Hadith comme vous pouvez le constater a été narré par de nombreuses voies et avec un Matn (texte du hadith) proche et de nombreux narrateurs d’après le Prophète (saw) et ceci montre qu’elle (narration) à une base, même si quelques Muhadiths, plutôt leur majorité ont rejeté cela, et certains la déclarèrent fabriquée, et parfois ceci est à cause du Ta’assoub, et les narrateurs de ce Hadith sont en majorité des savants, et ils font partie de la meilleure des communauté et il ne leur convient pas d’inventer un mensonge sur le Prophète (saw) intentionnellement. »

Et Al-Kawthari ajouta le mots: “Un savant qui a fait des efforts toute sa vie et est mort en prison, ensuite sa science s’est propagé dans les pays des différents coins de l’est vers l’ouest, et la moitié de la communauté Muhammadienne le suit dans le Fiqh, plutôt le tiers dans successives siècles, et malgré l’opposition des juristes, Muhadiths et auteurs manifestant leur animosité envers lui, sa grandeur s’accrut et ceci n’est pas éloigné que le Prophète (saw) informe de lui… »

Je dis (Al-Mou’allimi)…J’ai suivie les narrations de ce Hadith dans « Manaqib Abi Hanifah » et d’autres et j’ai vu que ceci est basé sur un groupe (d’individus):

Le premier est Al-Boriqi et vous avez vu sa condition, et il narra d’après un inconnu d’après quelqu’un de similaire d’après As-Sinnani avec ce Sanad…

Le second : Abou ‘Ali Ahmad ibn ‘Abdillah ibn Khalid Al-Juwaybari Al-Harawi et il est fameux pour fabriqué et son affaire est connue et il a quatre voie :

Première d’après As-Sinnani avec cette Isnad
Seconde d’après ibn Yahya Al-Mou’alim d’après Houmayd d’après Anas
Troisième d’après ibn Yahya d’après Aban d’après Anas
Quatrième d’après Abdoullah ibn Ma’dan d’après Anas

Et le narrateur d’après lui (Al-Juwaybari) dans certaines de ces narrations est Mamoun ibn Ahmad As-Soulami est il lui est similaire dans le fait d’être célèbre pour mentir clairement.

Troisième (individu): Aboul Ma’ali ibn Mouhajir…il est inconnu. Et ceci a été narré d’après Muhammad ibn Yazid Al-Mustamli est il est accusé (de mensonge) d’après un inconnu d’après quelqu’un de similaire d’après Aboul Ma’ali d’après Aban d’après Anas.

Et An-Nadhari rapporta avec trois Isnads contenant toutes des narrateurs inconnus jusqu’à Aboul Ma’ali d’après Aban d’après Anas.

Quatrième (individu): Abou ‘Ali Al-Hassan ibn Muhammad Ar-Razi, et il est accusé (de mensonge) et les paroles le concernant ont précédées dans le mention de Ahmad ibn Muhammad ibn Salt n° 34, et An-Nadhari rapporta de sa voie avec une narration dont les narrateurs sont tous inconnus jusqu’à ‘Abdullah ibn Moughafal d’après ‘Ali ibn Abi Talib, sa parole.

Cinquième (individu): An-Nadhari, Ibn Sam’ani dit à son sujet: « Al-Khiuwi avec le nom Aboul Qasim Yunus ibn Tahir ibn Muhammad ibn Younous ibn Khiuw An-Nadhari Al-Khiuwi parmi les gens de Balkh, surnommé comme Shaykh Al-Islam » et il ne mentionna pas de Tawthiq ou Jarh, Allah est le plus savant.

Et certaines narrations précédentes sont de lui, et il ajouta avec un Sanad dont les narrateurs sont tous inconnus jusqu’à Aban d’après Anas.

Un Sanad dont les narrateurs sont tous inconnus jusqu’à Abou Hudbah d’après Anas.

Un Sanad dont les narrateurs sont tous inconnus jusqu’à Musa At-Tawil d’après Thabit d’après Anas

Un Sanad dont les narrateurs sont tous inconnus jusqu’à Hammad d’après un homme d’après Nafi’ d’après ibn ‘Umar.

Un Sanad dont les narrateurs sont tous inconnus d’après Abou Qatadah Al-Harani d’après Ja’far ibn Muhammad d’après Juwaybir d’après Ad-Dahaak d’après ibn ‘Abbas.

Et ceci est tout ce que j’ai put connaître, et les quatre premiers narrateurs (Al-Boriqi, Al-Juwaybari, Aboul Ma’ali, Ar-Razi), vous avez vu leurs conditions, et pour ce qui est du cinquième et il est An-Nadhari, Allah est le plus savant à son sujet, et de toute façon il y a (entre lui et les Sahabah) des inconnus non arabes Mouta’assib, et ceci n’est pas nouveau qu’ils se rapprochent d’Allah (Azza wa Jalla) (par le mensonge) avec de nombreuses narrations contenant des inconnus, et Aban, Abou Hudbah et Musa At-Tawil sont tous détruis (dans le Jarh wa Ta’dil) et malgré cela je les considère innocent de ce Hadith, autrement il aurait était fameux à leurs époques.

Pourquoi n’y a t-il pas de mention auparavant de cette fabrication par Al-Juwaybari au troisième siècle ?

Et Abou Qatadah Al-Harani devint Fasid à la fin et malgré cela je le considère innocent de cela, et Hammad qui rapporte q’un homme d’après Nafi’ d’après ibn ‘Umar, je ne sais pas qui il est, et il est possible qu’il soit Hammad ibn Abi Hanifah, car il a été dit qu’il rapporte de Malik d’après Nafi’ d’après ibn ‘Umar, et quelques inconnus entendirent cela et inventèrent un Sanad jusqu’à lui avec ce Sanad, et An-Nadhari eu honte de dire Malik d’après Nafi’ d’après ibn ‘Umar, car cela aurait été la pire des erreurs, donc il dit un homme eu lieu de Malik.

Et ceci est le statut des Dajjals, l’un d’eux invente de nombreux Isnads pour un seule Hadith dans le but de tromper les ignorants, et l’un d’eux invente cela et d’autres le volent et inventent d’autres Isnads, et ceci est la condition des gens ignorants Mouta’assib, ils essaient de se rapprocher d’Allah par la fabrication, le vol et l’invention d’Isnads.

Aboul ‘Abbas Al-Qurtubi dit: « Certains juristes (Fuqaha) parmi les Ahlur Ray se sont donnés la permission d’attribuer le jugement conforme au Qiyas au Messager d’Allah (saw)…c’est pourquoi vous verrez leurs livres remplis de Ahadith dont les Matn témoignent qu’ils sont fabriqués du fait de leur ressemblance avec les Fatawa des Fuqaha…et parce qu’ils ne donnent pas d’Isnad pour cela »

Et ibn Salah fit allusion à cela: “Et de même les gens du Fiqh se sont donnés la permission d’attribuer au Prophète (saw) ce que le Qiyas démontre »

Méditez sur ce que nous avons expliqué et ce que Al-‘Ayni dit, et ensuite comparez les différentes voies avec des Isnads authentiques concernant l’histoire de Abou Hanifah se repentant à deux reprises du Kufr (sur la création du Quran) autrement il aurait été tué (Istitabah), et la majorité de ces voies contiennent de façon successive des hommes fameux pour être des Muhadiths Thiqah ou Thiqah Houfaz ou célèbres Imams.

Regardez ce que Al-‘Ayni et Al-Kawthari ont dit (sur l’histoire authentique de Abou Hanifah se repentant du Kufr) comme si les Imams du Hadith et leurs hommes, Fuqaha des autres Madhab peuvent inventer ce genre de mensonge selon Al-‘Ayni et Al-Kawthari, même s’ils sont fameux pour être des Imams, Thiqah, sincères, pieux, contrairement à leurs compagnons Ahlur Ray, comme s’il n’y a avait parmi eux (Ahlur Ray) et leurs ânes que de la sincérité.

Et malgré cela il accuse les gens qui l’opposent de Ta’assoub et de suivre leur passion jusqu’à ce que Ustaz (Al-Kawthari) répéta sa parole : « Qu’Allah nous protège des gens qui suivent leur passion, nous demandons à Allah la sécurité » et il mérite plus cela (cette description)… » Fin des paroles de Al-Mou’allimi.

Donc on voit le Ta’assoub claire de Al-Kawthari et Al-‘Ayni, pour eux le Hadith disant que Abou Hanifah est la lampe de cette communauté rapporté par des menteurs et inconnus est correct, et le récit Moutawatir de Imam Abou Hanifah se repentant à deux reprises du Kufr rapporté par des Houfaz et Imams est du mensonge. La Hawla wala Quwatta ila Billah.

Qu’Allah envoi la Salah et le Salam sur le Prophète (saw), sa famille, ses compagnons et ceux qui les suivent.

Compilé par Ali Hassan Khan.